• picture_Changez de pose !

    Changez de pose !

    297 vues

    Auteur : AAE ENSAD Publié le 25 mai 2016


    Le maître du temps a parlé, c'est lui qui module la durée des poses et des repos. C'est un modèle qui s'est plu un soir à donner ce titre à l'acteur de cette fonction. Les temps sont variables, souvent courts, parfois plus longs, et dans ce cas, cela demande plus de concentration et d’attention. L'atelier de dessin des Anciens des Arts Déco se réunit de façon hebdomadaire, regroupant des camarades de différentes promotions et des amis, tous intéressés à passer une soirée à dessiner. C'est alors que le modèle s'exécute, souvent avec beaucoup de flexibilité. installe une posture, s'immobilise.

    Un silence complet s'installe dans la salle.Un dialogue s’établit entre l'œil et la main, observant le modèle et saisissant sa posture…On découvre alors qu’il a des muscles souples, de belles mains, une courbure de hanche prononcée, et puis aussi parfois des plis au ventre, des seins lourds, un visage marqué par l’âge... et l’on traduit… Il n’y a pas de modèle laid : qu’il soit jeune ou âgé, gras, épais, court sur jambe ou élancé, qu’il possède des mains ou des pieds déliés, des attaches fines, des muscles saillants ou cachés, chaque modèle a son propre caractère qu’il est toujours intéressant d’apprécier. Le statut de modèle est une profession, souvent en accord avec une activité. Certains sont danseurs, comédiens ou plasticiens. Ils se connaissent bien eux- mêmes et prennent des poses en relation avec leur physique.

    L’ambiance de cet atelier est devenue de plus en plus chaleureuse au fil du temps. Nous sommes environ vingt présents de façon alternative à chaque séance à nous retrouver. Nous dessinons librement, sans contrainte et commentons nos travaux pendant les repos. On prends aussi des nouvelles des absents: une telle n'est pas là ce soir ? Non elle est au Rajhastan !, elle rentre la semaine prochaine... Il y a telle exposition à voir actuellement...

    Les conversations se délient et le temps de reprise est parfois reformulé plusieurs fois par le maître de séance par des claquements de mains intempestifs ! A la dernière pose, en fin de la séance des applaudissements de remerciement pour le modèle terminent la soirée. Nous nous retrouvons souvent après pour prendre un verre au dehors et l'on commente : "Le modèle de ce soir était très intéressante avec de belles poses nous devrions la rappeler". Il s'agit là du prolongement de nos préoccupations et cela entretient notre complicité.

    Henri Pierre Claeys